4ème Mur, Bar « Speakeasy » secret à Montréal

novembre 26, 2015 Montréal Free

facebooktwittergoogle plus

Details

Time : 21h45
Venue : 4ème Mur, Bar "Speakeasy"
Address : Pour obtenir l'adresse, inscrivez-vous à leur infolettre. www.le4emur.com
Contact Email : http://le4emur.com/

Le 4e mur est-il le premier bar de type «speakeasy» à Montréal? La question se pose, puisque même si quelques établissements de la métropole se sont essayés avec plus ou moins de discrétion à ce concept, soit celui du bar «caché», inventé à l’époque de la prohibition où l’alcool était officiellement interdit, mais où il coulait à flots derrière certaines portes closes, peu l’ont fait avec autant de sérieux.

En effet, premier ou pas, le 4e mur a mis toute la gomme, ce qui lui a permis de devenir un succès auprès des initiés.

De son emplacement de la rue Saint-Denis, de laquelle on n’aperçoit qu’une affiche «agence de détectives» à la fois vague et évidente lorsque l’on sait ce qui se cache derrière, on entre dans un faux vestibule apparemment muré, mais dont une des parois en fausse brique s’ouvrira si on sait comment l’actionner.

Une fois à l’intérieur de ce sous-sol, plus rien n’est caché, pas plus le menu que le talent des associés qui font eux-mêmes le service, des bartenders chevronnés qui ont fait leurs preuves dans plusieurs bars à cocktails de Montréal et qui se sont mis ensemble pour ouvrir l’établissement de leurs rêves.

Des cocktails classiques, mais d’autres inventés ou réinventés qui n’ont rien à envier aux meilleurs bars de l’île, comme le Nwaj Zile, une concoction de rhum surmontée d’une meringue réalisée à la torche sur bar, ou encore le I Love Negroni, qui adapte le cocktail classique italien avec un sirop de vinaigre balsamique et de basilic et qui le garnit de fraises (voir la recette à la fin de l’article).

Quelques bières en fût, des vins au verre ou à la bouteille ainsi qu’un peu de nourriture comme la terrine de volaille ou le club au saumon fumé viennent compléter la carte simple, mais bien exécutée.

Mais au final, ce qu’on retiendra du 4e mur, c’est l’atmosphère empreinte de mystère, avec sa musique jamais trop forte et son personnel professionnel et accueillant.

Il ne vous reste donc plus qu’à trouver l’adresse en vous inscrivant à l’infolettre du 4e mur sur le site du bar.

Source: http://fr.canoe.ca/hommes/chroniques/derrierelebar/archives/2015/08/20150828-120326.html